Peut-être être vous simplement un fumeur occasionnel ou un fumeur régulier ? Peut-être vous arrive-t-il de fumer jusqu’à trois paquets de cigarettes par jour ? Voir plus…

Et peut-être que vous souffrez également de maux de dos

Comme beaucoup de monde vous dites-vous probablement…

Et si ce mal de dos dont vous souffrez était liée à votre consommation de tabac ?

Difficile de voir le lien n’est-ce pas ? Cela semble surprenant en effet …

Et pourtant le lien entre les deux existe bien !

Si vous êtes intéressé par savoir comment le fait de fumer peut provoquer chez vous des douleurs dorsales et cervicales alors nous vous invitons à continuer la lecture de cet article.

Les douleurs dorsales et la cigarette

D’après une étude parue dans le Human Brain Mapping, l'addiction à la cigarette multiplie par trois les risques de développer des douleurs chroniques du dos.

En fait, la relation entre la douleur et le tabagisme est complexe et pleine de contradictions.

Car il est vrai que la nicotine a normalement des propriété analgésiques…

Et pourtant, les preuves cliniques montrent que fumer augmente considérablement le risque de développer des douleurs dorsales et notamment des troubles chroniques.

Car la nicotine interagit avec le système nerveux central et périphérique qui contrôle l’anxiété et la douleur.

Une exposition prolongée à la cigarette perturbe le fonctionnement des cellules du système nerveux et finit par modifier le traitement de la douleur par le corps.

Mais ce n’est pas tout, le tabac nuit également à l’apport d’oxygène aux tissus du corps.

Ce qui prédispose les personnes fumeuses à de multiples troubles directement liés au bien-être de la colonne vertébrale.

De plus, les fumeurs souffrant d’affections de la colonne vertébrale ont également tendance à éprouver des douleurs plus intenses et plus persistantes et à souffrir d’une invalidité de longue durée.

Dorénavant, il est de plus en plus conseillé d’arrêter le tabac lorsque l’on suit un traitement, soit avant, soit pendant le traitement.

Et bien sûr, si vous décidez d’arrêter de fumer à la suite de cet article, sachez que l’amélioration sur l’état général de votre dos s’ajoutera bien sûr à tous les autres avantages que vous tirerez de l’arrêt du tabac…

Mais d’abord, voyons ensemble comme la cigarette impacte négativement la santé de votre colonne vertébrale.

Trois façons dont la cigarette blesse votre dos

Trois cigarettes pour tois facons dont les cigarettes blessent le dos

La cigarette impacte la colonne vertébrale de trois façons indirectes : en réduisant la circulation sanguine dans le corps, en affaiblissant directement la colonne vertébrale et en affectant les capacités d’autoguérissons globales du corps.

Comment fumer nuit à la circulation sanguine du corps

La nicotine modifie la taille des vaisseaux sanguins et la capacité d’absorption de l’organisme, ce qui peut entraîner des dommages accrus aux ligaments et aux muscles de la colonne vertébrale.

Ainsi la structure osseuse est moins bien tenue et protégée.

Comment fumer détériore la colonne vertébrale

La présence de nicotine dans le flux sanguin peut diminuer la guérison mais aussi la régénération des cellules à l’intérieur des disques intervertébraux.

Les disques séparent les vertèbres du dos et sont indispensables pour supporter et amortir le poids du corps.

Si ceux-ci sont trop détériorés, les vertèbres peuvent presque se toucher et les nerfs intervertebraux peuvent se pincer (provoquant des sciatiques).

Dans tous les cas, cela peut engendrer une augmentation nette de la douleur et de l’inconfort au niveau de la colonne vertébrale.

Comment fumer nuit aux capacités de guérison de votre corps

Nous savons tous déjà combien le tabac est nocif pour l’organisme.

Mais il faut savoir que le tabagisme, en plus de provoquer de multiples maladies, a de nombreux autres effets néfastes sur l’organisme :

Dont l’inflammation et l’affaiblissement des fonctions immunitaires.

En fait, de plus en plus de médecins préconisent à leurs patients souffrant de maux de dos de d’abord arrêter de fumer, au risque de ralentir considérablement la thérapie physique qu’il doivent suivre.

De plus, le tabagisme retarde la guérison des fractures du corps

Les conséquences concrètes de la cigarette sur la colonne vertébrale

Douleurs lombaires et cigarettes

L’ostéoporose

Fumer peut provoquer de l’ostéoporose.

Et oui, car la nicotine affecte les niveaux d’hormones du corps.

Ainsi que la capacité d’absorption de la vitamine D et du calcium du corps.

De plus cela provoque une constriction des vaisseaux sanguins et réduit l’apport d’oxygène aux os.

En conséquence, la nicotine favorise l’affaiblissement général des os du corps, dont ceux parmi les plus sollicités du corps : les vertébres.

Et cela augmente donc inévitablement le taux de fractures, tant au niveau de la colonne vertébrale que dans tout le corps…

Il faut savoir que même la fumée dite secondaire (que l’on appel aussi tabagisme passif) peut affecter la densité minérale osseuse de votre corps.

Concrètement, le tabagisme augmente le risque de fracture de la colonne vertébrale au cours de la vie de 32 % chez les hommes et de 13 % chez les femmes.

Ce qui est considérable.

La dégénérescence discale

Comme mentionné ci-dessus, les disques intervertébraux sont directement affectés par le tabagisme.

Un disque normal est composé d’une partie centrale gélatineuse appelée le noyau et d’une partie externe que l’on appele l’anneau.

La nicotine endommage aussi bien l’anneau et le noyau du disque intervertébral.

Il faut savoir qu’un disque normal, sous l’effet de l’usure normale, peut développer de petites fissures locales.

Ces petites blessures qui suviennent de temps en temps se réparer continuellement.

Et des études indiquent que la nicotine diminue justement la capacité du disque à régénérer ses cellules lésées.

De plus, la nicotine diminue le flux sanguin et bloque le transport de l’oxygène vers le disque (qui a déjà un apport sanguin minimal).

Cela prive le disque de nutriments et entraîne donc sa dégénérescence…

La dégénérescence discale peut être une cause indépendante de la douleur et de l'instabilité de la colonne vertébrale.

Par conséquent, les fumeurs dont les disques sains ont été endommagé vont accélèrer la dégénérescence de ceux-ci.

Et il faut savoir que les dommages engendrés au niveau des disques ne sont récupérable qu’à long terme…

Car l’arrêt de l’exposition à la nicotine ne permet que 75 à 85 % de récupération discale pour les fumeurs légers et 55 à 75 % de récupération discale pour les fumeurs lourds au cours de l’année.

En raison de cette dégénérescence des disques, de nombreux fumeurs souffrent de cervicalgies.

Et les cervicalgies font clairement parties des douleurs vertébrales les plus désagréables à supporter dans la vie quotidienne.

De plus, il n’est pas rare que cela génére migraines et vertiges.

Ces douleurs peuvent profondement impacter votre vie professionnelle et personnelle…

Si vous êtes un fumeur qui prévoit d’arrêter de fumer prochainement, vous pouvez limiter l’apparition de cervicalgies en utilisant un hamac de relaxation cervicale que vous pouvez acheter ici.

Hamac de relaxation cervicale
.

Un hamac de relaxation cervicale comme celui est spécialement conçu pour étirer vos vertèbres cervicales et donc améliorer le flux sanguin entrant dans vos disques intervertébraux.

Cela aura pour impact de réduire la dégénérescence des disques et garder des cervicales en meilleurs formes.

L’instabilité de la colonne vertébrale

Une des conséquences en cascade de la dégénérescence des disques est l’instabilité de la colonne vertébrale.

Car des disques dégénérés entraîneronnt des mouvements anormaux de la colonne vertébrale.

De plus, comme le tabagisme dégénère également les muscles, les ligaments et les tendons, cela entraîne une encore plus grande instabilité de la colonne vertébrale.

Des études scientifiques montrent mêne que fumer 100 grammes de tabac par semaine contribue à diminuer jusqu’à 5% la force des quadriceps !

Ils observervent également, des dommages structurels et une perte de masse musculaire, ainsi que les douleurs musculaires accrues.

Et chez les patients qui ont subi une réparation de la coiffe des rotateurs, le fait de fumer augmentation la gravité des déchirures.

Le tabagisme est également un facteur de risque important de rupture de tendon et de diminution du taux de réparation des tendons…

Tout cela combiné fait que la consommation de tabac fragilise la colonne vertébrale dans son ensemble et réduit ses capacités de résistance.

La sensibilité à la douleur

Mais ce n’est pas tout…

Le tabagisme augmente également la sensibilité à la douleur en altérant la perception de la douleur par le système neuroendocrinien.

Les fumeurs qui présentent des douleurs vertébrales déclarent que leurs symptômes sont plus graves que ceux des non-fumeurs dans la même situation.

En fait, les fumeurs sont plus susceptibles d’être extrêmement insatisfaits de leur état de santé actuel.

Il sont aussi moins susceptibles d’être optimistes quant à leur guérison.

Le taux de dépression est sensiblement plus élevé chez les fumeurs.

Ce qui peut créer un cercle vicieux de mal être et de douleurs chroniques comme exposé dans cet article.

En conclusion

Si vous êtes un fumeur, on vous l’a surement répété mille fois vous devriez considérer d’arrêter pour votre bien.

Et bien voici maintenant une nouvelle raison de s’abstenir de fumer…

Car fumer altère la structure et la résistance de votre colonne vertébrale tout en augmentant les sensations de douleurs.

Sacré cocktail n’est-ce pas ?

Tout en sachant que les douleurs de dos, lorsqu’elles sont chroniques, provoquent très souvent des dépressions chez les personnes concernées.

Et si vous souffrez déjà d’un mal de dos, vous devriez sérieusement considérer d’arrêter de fumer avant d’entamer toute thérapie physique.

Au risque de ne pas bénéficier totalement des effets positifs du traitement, vous retrouvant ainsi dans une impasse thérapeutique.