Peut-être avez-vous remarqué que votre dos vous faisiez mal après les cours ?

Oui mais voilà, à peine les cours terminés, vous avez devant vous une heure ou deux pour manger et ensuite il faudra à nouveau que vous travailliez afin de préparer la journée de demain.

Et c’est comme ça tous les jours de la semaine… Et ne parlons pas des périodes de préparation de partiels ! Cela peut vitre devenir un calvaire !

La vie d’un étudiant est parfois infernale…

Et malheureusement, la santé peut passer en second.

Il y a au moins deux raisons principales à cela :

Quand on est étudiant on a quelquefois tout simplement pas le temps de prendre soin de sa santé

Et si on a mal au dos, on réflechit à deux fois avant d’aller se faire débloquer le dos par un ostéopathe ou un chiropracteur…

Ce n’est pas parce qu’on est jeune qu’on n’est pas sujet aux maux de dos.

Bien au contraire.

Les douleurs du dos chez les jeunes sont très répandues.

Et c’est quand on est jeune qu’il faut faire le plus attention à son dos pour ne pas laisser s’installer de mauvaises habitudes corporelles.

Alors il vaut mieux prévenir que guérir !

Dans cet article nous donnerons les principales causes du mal de dos chez les étudiants et comment s’en prémunir au maximum.

Les causes principales du mal de dos quand on est étudiant

Classe avec etudiants assis

La première cause du mal de dos chez les étudiants vient de la position assise.

En effet, être assis de longues heures est très mauvais pour la santé :

C’est mauvais pour la circulation sanguine, et c’est mauvais pour le dos lui-même (certains muscles, responsablent du bon maintien du dos, peuvent s’atrophier et le dos peut finir par se courber avec le temps).

Au travail, il est conseillé de se lever toutes les 45 minutes et de marcher un peu.

Mais quand on est étudiant on n’a pas toujours ce luxe.

En effet, un créneau de cours peut durer de 55 à 60 minutes, suivant les établissements.

Et parfois, il n’est pas possible de se lever pendant 2h, voir même 4h lorsque l’on a un examen ou un partiel !

Et le souci, c’est que cela ne s’arrête généralement pas là.

Si vous êtes un étudiant de médecine, de classes prépa, d’IUT ou de droit, alors vous le savez bien :

Avoir fini les cours ne signifie pas forcément avoir fini sa journée de travail !

Très souvent, il faut encore travailler à la maison jusqu’à très tard le soir pour préparer la journée du lendemain.

La vie étudiante est malheureusement structurée comme cela…

Il n’est souvent pas possible de faire autrement.

Il faut également savoir que travailler assis une grosse partie de la journée n’est pas la seule cause possible du mal de dos pour les étudiants :

  • Peut–être que vous fumez, si oui sachez que cela augmente également le risque de souffrir d’une cervicalgie

  • Et si vous utilisez souvent votre téléphone portable, cela créera à la longue des tensions musculaires peu agréable au niveau du cou

Cependant, il est toujours possible de limiter la casse en changeant ses habitudes et en suivant quelques astuces.

Si vous ne le fait pas déjà, commencez d’abord par surveiller votre posture lorsque vous êtes assis en classe.

Mieux s’asseoir sur sa chaise pour soulager son dos

Mieux s'assoir assis

En classe il n’est pas tout le temps possible de choisir sa chaise ou son bureau.

Mais on peut toujours essayer de s’asseoir le mieux possible pour faire en sorte que la pression appliquée sur la colonne vertébrale soit correctement distribuée.

Une bonne manière de réduire le risque de souffrir de douleurs dorsales est de faire en sorte que le bas de votre dos soit correctement soutenu.

Veillez donc bien à ce que le bas de votre dos soit plaqué contre le dossier de la chaise.

Evitez également de croiser les jambes.

Il est préférable de garder les pieds bien à plat.

(Dans l’idéal, les genoux doivent être légèrement plus bas que vos hanches, mais cela n’est pas toujours possible avec les chaises de classe)

Et comme vous êtes amené à écrire à intervalles régulières, et donc à baisser la tête souvent, nous vous conseillons de vous arrêter toutes les 30 minutes pour regarder le plafond 20 à 30 secondes.

(Vous pouvez également étirer vos bras en arrière pour faciliter l’étirement)

Cette astuce simple vous permettra d'étirer les muscles de votre cou et ainsi de réduire les risques l’accumulation de tension au niveau des cervicales.

S’asseoir à une meilleure place dans la classe ou l’amphithéâtre

Mieux se placer dans la classe ou l'amphi

Si vous souffrez d’un mal de dos, surveillez votre position assise n’est pas la seule chose dont vous devriez faire attention.

En effet, lorsque l’on copie le cours du professeur, on lève et baisse la tête un certain nombre de fois pour mettre à l’écrit tout ce qui est au tableau.

Et si on est mal positionné dans la salle de classe, le fait de lever et baisser la tête un grand nombre de fois créera des tensions asymétriques au niveau de votre cou.

C’est pourquoi nous vous conseillons de choisir une place qui est centrée, afin de bien faire face au tableau lorsque le professeur présente son cours.

De plus, cela vous facilitera la tâche pour mieux vous asseoir à votre place (vous ne serez pas tenté de croiser les jambes ou tordre votre dos pour compenser le fait que vous êtes placé sur le côté).

Et si vous êtes en amphi, essayez de choisir une place qui est centrée mais aussi qui n’est pas trop proche du tableau ou trop éloignée.

Le but est que lorsque vous regardiez le tableau les muscles de votre cou soient au repos.

(Dans l’idéal, il faudrait que vous ayez le centre du tableau soit à la hauteur de vos yeux pour éviter que des tensions musculaires ne se manifestent)

Utiliser un correcteur de posture invisible

Mais durant les longs cours magistraux on peut être tenté de se laisser aller et de courber son dos en avant (surtout si le cours n’est pas intéressant !).

Et à moyen / long terme c’est le mal de dos assuré.

Dans ce cas-là, on peut avoir besoin d’un petit coup de main pour garder une posture bien droite et éviter d’avoir mal au dos.

(N’oubliez pas d’abord de garder le bas de votre dos bien à 90 degrés contre le dossier de votre chaise et d’avoir les pieds bien à plat)

Vous pouvez dans ce cas-là utiliser un correcteur de posture pour le dos comme celui que vous pouvez acheter ici si vous êtes un homme.

Correcteur de posture pour le dos

Ou un correcteur de posture pour femme comme celui-ci que vous pouvez acheter ici.

Correcteur de posture pour femme

L’avantage d’un correcteur de posture est qu’il peut être portés sous les vêtements.

Ainsi, vos amis ne remarqueront même pas que vous portez un correcteur de posture…

(A noter que le correcteur de posture pour homme est un peu plus épais que le correcteur de posture pour femme, il se dissimulera donc mieux sous les vêtements en hiver)

Que faire à la maison après les cours

Vous étirez tous les soirs

Les étirements sont primordiaux pour le dos.

Et pas seulement après une séance de sport…

Après une longue journée de cours assis, votre corps aussi a besoin d’étirements.

Car on a beau se tenir bien droit, avec les pieds bien à plat et être assis bien au centre de la classe : rester assis aussi longtemps contribuera à accumuler un grand nombre de tensions musculaires dans votre corps.

C’est vous étirez, chaque soir, qui permettra à votre corps de supprimer ces tensions résiduelles.

Ainsi votre corps fatiguera moins à essayer de compenser ces tensions la journée d’après, cela vous permettra de commencer la journée sur de bonnes bases.

Pratiquer le Yoga ou le Pilates

Mais l’idéal est d’apprendre quelques postures de Yoga (ou de Pilates, selon vos préférences) que vous pourrez répéter tous les jours, le soir après avoir fait vos devoirs par exemple.

Car non seulement cela vous permettra d’étirer votre corps, mais cela vous permettra aussi de travailler votre énergie corporelle.

Pour apprendre les postures, vous pouvez par exemple acheter un livre d’initiation sur le sujet ou participer à club d’initiation à la faculté.

Travailler debout pour faire ses devoirs

Certains jours, il peut arrivé que vous soyez resté 8 heures assis.

Et quand vient le temps de faire ses devoirs ou de réviser pour un exam : il faut encore s’asseoir plusieurs heures…

Tout cela n’est clairement pas bon pour le corps, et encore moins pour le dos.

A l’université, vous ne pouvez malheureusement pas changer votre chaise ou votre bureau.

La seule chose que vous pouvez faire et vous tenir le mieux possible et vous positionner le mieux possible pour limiter les tensions musculaires.

Mais à la maison, c’est diffèrent !

Vous pourriez par exemple utiliser un bureau debout comme celui que vous pouvez acheter ici

Bureau debout reglable en hauteur pour travailler debout

Un bureau à hauteur réglable comme celui-ci vous permettra d’ajuster la hauteur de votre poste de travail pour travailler debout.

Et après avoir travaillé pendant plusieurs heures assis toute la journée, travailler debout fera le plus grand bien à votre colonne vertébrale.

Ne pas négliger le renforcement musculaire du dos

Rester assis très longtemps peut favoriser l’atrophie des muscles du dos

A la longue, la posture peut se courber, créant mécaniquement de nouvelles tensions et ainsi de suite.

Pour casser ce cercle vicieux, il est important de continuer à bien stimuler les muscles du dos, afin que ceux-ci puissent faire correctement leur travail.

Une bonne manière de renforcer son dos, sans se blesser (tout en restant à la maison et à moindre frais), est d’utiliser des élastiques de musculation comme ceux que vous pouvez acheter ici.

Bande de musculation pour renfocer son dos

Voici un exemple d’exercice très simple que vous pouvez réaliser avec vos élastiques pour renforcer votre dos :

2 à 3 séances hebdomadaires de tirage à l’élastique (à raison de 4 séries de 20 mouvements)

Tirage horizontal avec elastiques de musculation

Pour conclure

Lorsque l’on fait ses études, on ne peut malheureusement pas choisir ses conditions d’études.

On est en quelque sorte obligé de rester de longues heures assis sur sa chaise à prendre des notes et à écouter le professeur.

Et tout cela peut engendrer des problèmes de santé chez les étudiants.

Heureusement, vous pouvez suivre les quelques astuces données dans cet article pour limiter les douleurs dorsales et cervicales.

Et après les cours, vous devriez profiter de votre liberté pour mettre en place de nouvelles habitudes qui seront bénéfiques pour votre corps.

Nous espérons que cet article aidera à prévenir et soulager le mal de dos pour les étudiants qui le liront.

Bon courage !