Vous l’avez sûrement remarqué, le stress peut affecter notre organisme de diverses manières : par des sautes d’humeur, des maux de tête, une prise de poids ou une perte de poids, un mal de ventre et aussi … un mal de dos !

Et c’est souvent ce dernier point que l’on néglige après un fort épisode de stress : le mal de cou et de dos.

Car au fil du temps, des épisodes répétitifs de stress peuvent provoquer des problèmes musculosquelettiques au niveau de la colonne vertébrale.

Ce qui peut nous handicaper physiquement au quotidien dans notre vie et nous enfermer dans un cycle de génération de stress et de douleurs.

Ce qui se passe au niveau de notre corps lorsque nous sommes stressés

En fait, lorsque nous sommes stressés, le corps libère naturellement certaines hormones : telle que l’adrénaline.

L'adrénaline est associée au comportement de combat ou de fuite, particulièrement utiles à nos ancêtres pour leurs survit.

Lorsque l’on a une « montée d’adrénaline », la pression sanguine augmente et accroît avec pour conséquence de provoquer des tensions et des spasmes musculaires autour de notre colonne vertébrale.

Le but est de nous aider à fuir la source de la menace par une suralimentation sanguine dopante pour notre organisme.

Une autre hormone très connue que nous générons lorsque nous sommes stressés : le cortisol.

Cette hormone est connue comme l’hormone du stress car elle est abondamment secrétée durant un épisode stressant.

Et malheureusement, cette hormone interfère avec diverses fonctions de l’organisme d’une bien mauvaise manière…

En effet, une élévation du taux de cortisol peut entraîner une perte de masse musculaire et une augmentation de l’accumulation de graisse dans le corps.

Selon une étude publiée sur le site Statista.com, 29 % des participants adultes considèrent que la première cause de leur mal de dos dans leur vie est le stress (contre 26 % pour le manque d’exercice et 25 % pour le surpoids).

Cependant, un certain niveau de stress est toujours présent pour la plupart des adultes.

Bien qu’il soit irréaliste de suggérer d’éliminer tout stress de la vie, nous pouvons prendre des mesures progressives pour réduire le stress et soulager les symptômes des douleurs cervicales et dorsales à la maison et au travail.

Les consequences du stress sur notre corps

Pendant un épisode de stress intense, il n’est pas rare de serrer les dents, ce qui peut, créer des tensions musculaires à la base du crâne.

Tout cela pouvant provoquer des douleurs musculaires au cou ainsi que des maux de tête.

Et par effet domino, si ces douleurs au cou deviennent chroniques, cela peut également provoquer de la fatigue, de la dépression et de l’irritabilité

Tout cela ayant un impact très concret sur votre qualité de vie.

Lorsque vous êtes stressé, vos habitudes respiratoires changent et provoquent des tensions dans le milieu du dos.

Vos épaules se contractent et provoquent des douleurs dans le haut et le milieu du dos.

En conséquence, il n’est pas rare que le stress provoque des douleurs au haut du dos entre les omoplates.

De nombreuses personnes deviennent également plus sédentaires pendant les périodes de stress, ce qui signifie qu’elles s’étirent moins et font moins d’exercice mais aussi qu’elles passent plus de temps assis

Et rester assis à votre bureau plusieurs heures par jour impactent négativement votre colonne vertébrale et les muscles du bas du dos.

Ne rien faire, atrophie votre musculature dorsale et expose vos vertèbres à plus de tensions parasites.

Stress et mal de dos : le cycle de la douleur et du stress

Le cycle de la douleur et du stress qui s'alimentent

Dans la plupart des théories sur les douleurs dorsales liées au stress, le cycle de la douleur se poursuit et s’exacerbe à mesure que la douleur rend le patient anxieux face aux activités quotidiennes de sa vie professionnelle et personnelle.

Le cycle de la douleur est caractérisé par :

  • Les activités du patient se limitent dans de nombreux domaines de sa vie quotidienne, ainsi que dans ses loisirs

  • Cette diminution des activités est due à la crainte du patient de la douleur et de la blessure

  • Cette crainte peut être aggravée par les admonestations des médecins (et/ou de la famille et des amis) qui conseillent de “se calmer” en raison d’un diagnostic structurel (qui peut en fait n’avoir aucun rapport avec le mal de dos)

  • Les limitations de mouvement et d’activité entraînent un déconditionnement physique et un affaiblissement musculaire, qui à leur tour provoquent davantage de douleurs dorsales

  • Le stress génère de la douleur et l’anticipation de la douleur générant du stress…

Bien entendu, ce cycle entraîne ainsi plus de douleur, plus de peur et de stress et plus de déconditionnement physique, ainsi que d’autres réactions telles que l’isolement social, la dépression et l’anxiété.

Il est important de ne pas rentrer dans ce cycle et, si on est déjà rentré dedans, de savoir comment en sortir !

Voyons ci-dessous comment casser le cycle du stress et du mal de dos par nous-même.

Se prémunir des effets néfastes du stress sur notre colonne vertébrale

Premièrement, il est important de comprendre qu’aucun adulte ne peut s’attendre à vivre à 100 % sans douleur ou sans stress.

Cependant, nous pouvons et devons minimiser l’inconfort pour ne pas que la douleur au dos provoquée par le stress ne s’installe durablement dans notre corps

Un moyen efficace de réduire le stress et les douleurs dorsales consiste à faire plus d’exercices physiques et aussi à plus étirer ses muscles.

En effet, l’activité physique permet de libérer des endorphines et d’améliorer l’état de santé général de notre corps, ce qui contribue à réduire le stress corporel.

Si vous n’avez pas le temps ni l’argent pour aller régulièrement en salle de sport, vous pourriez envisager d’acquérir des élastiques de renforcement comme ceux que nous proposons dans notre boutique

Elastiques de musculation pour renforcer musculaire le dos en toute douceur
.

Cela vous permettra de libérer des endorphines pour réduire la douleur mais également de renforcer votre musculature dorsale, progressivement, et en toute sécurité.

Mais une des meilleures manières de faire face aux conséquences douloureuses du stress et du coup de casser le cycle de la douleur suivie par le stress est l’étirement musculaire.

Les vertèbres qui sont premières lignes lors d’un épisode de stress sont les cervicales.

Et un bon moyen de détendre les cervicales après une période de stress est d’utiliser un hamac de relaxation cervicale comme celui que nous proposons dans notre boutique :

Pour étirer les cervicales en douceur

Grâce à ce hamac cervical, vous pourrez détendre efficacement vos cervicales et donc empêcher un tassement des cervicales qui pourrait, à la longue, provoquer un pincement nerveux, aux conséquences très handicapantes.

Et enfin, il est important que vous réserviez du temps pour lire un bon livre, passer du temps avec votre famille et vos amis, ou pratiquer la méditation.

Et contrairement à la croyance populaire : fumer ne vous aidera pas à vous détendre, au contraire : fumer détériore directement, et sur le long terme, votre colonne vertébrale et vous enfoncera encore plus profondément dans un cycle de la douleur et du stress

En conclusion

Le stress, est à l’origine un processus de survie, et ce processus éprouve considérablement le corps.

Le fait d’être stressé sur le long terme peut même avoir de profonds effets néfastes pour votre corps et notamment pour votre colonne vertébrale qui est en première ligne.

Le cycle de la douleur et du stress est une des principales menaces dont il faut s’écarter au plus vite.

Il existe heureusement des moyens simples pour casser un cycle de la douleur et du stress ayant pour caractéristique le mal de dos : l’activité sportive, l’étirement des muscules du corps et pratiquer des activités relaxantes.

Surtout, évitez de vous renfermer sur vous et de ne rien faire : c’est le meilleur moyen de rentrer dans un cycle de douleurs et de stress.